«Le plaisir est la clé du succès»

Retour à l'aperçu
Artikel teilen

«Le plaisir est la clé du succès»

Deux amis, un objectif: créer leur propre entreprise pour accomplir quelque chose ensemble. À 20 ans à peine, les jeunes entrepreneurs Theo Sismanidis et Vitor Rodrigues ont osé franchir le pas de l’indépendance – une décision courageuse qui porte ses fruits.
Le plaisir est la clé du succès
Theo Sismanidis et Vitor Rodrigues, tous deux âgés de 28 ans, se connaissent depuis l’école primaire et ont grandi ensemble. Après un apprentissage commercial, les deux amis ont travaillé pour la même entreprise de construction. Les résultats se sont vite fait voir: ils ont rapidement été promus responsables des ventes. Ce succès leur a donné des ailes, ils ont concrétisé l’objectif d’une indépendance commune. Vitor Rodrigues explique: «Nous avions toujours rêvé de faire avancer les choses avec notre propre entreprise. Nous nous sommes dit: «Nous sommes jeunes, nous n’avons ni responsabilité ni coûts fixes à payer – c’est maintenant ou jamais.» Voilà comment Simuro Baubedarf AG a vu le jour. Étant donné que les deux compères habitaient encore chez leurs parents à l’époque, ils ont pu économiser l’argent nécessaire pour réaliser leur rêve d’indépendance. «Je n’imaginerais pas diriger une entreprise avec quelqu’un d’autre que Theo», affirme Vitor Rodrigues. «Nous partageons la même vision, nous sommes déterminés et ambitieux.»

Des débuts intenses

Les deux jeunes entrepreneurs ont démarré avec un petit entrepôt de 300 m2 à Zurich-Altstetten. Au début, ils se servaient de leurs économies, ils ne pouvaient pas se permettre de se verser un salaire. Ils travaillaient malgré tout sans relâche et faisaient tout eux-mêmes: gestion de l’entrepôt, commandes et comptabilité. «De l’extérieur, ça avait l’air simple. Personne ne savait tout ce qu’il fallait faire en coulisse pour maintenir les activités à flot», explique Vitor Rodrigues.

Quelques années plus tard, la situation avait radicalement changé: dix collaborateurs, un apprenti, 3’000 m2 d’entrepôt et de nombreux clients satisfaits. Dès leur deuxième exercice comptable, les jeunes entrepreneurs ont embauché un premier salarié: un magasinier. Comme les deux amis le connaissaient déjà, la petite équipe a rapidement pris le pli, si bien que les deux gérants ont pu se concentrer sur la vente. Cette étape a été décisive pour pérenniser le succès de l’entreprise. D’autres collaborateurs de vente se sont rapidement ajoutés. «Du jour au lendemain, nos bureaux de Zurich-Altstetten n’ont plus suffi», se rappelle Theo Sismanidis. L’entreprise a déménagé vers Schlieren, dans un bâtiment offrant de grandes surfaces de stockage et sept bureaux sur 750 m2. Avec les succès, les exigences en matière de comptabilité se sont également accrues – il nous fallait un expert-comptable. Ils n’ont pas eu à chercher bien longtemps: le frère de Theo, Georgios Sismanidis, disposait des compétences nécessaires et a donc intégré la jeune équipe.

La clé du succès

Depuis sa création, Simuro Baubedarf AG affiche une croissance solide et s’est implantée dans le secteur. Alors qu’au début, les deux gérants devaient faire leurs preuves sur le marché, ils disposent aujourd’hui de contrats exclusifs avec des fournisseurs. Ils assurent personnellement le suivi des grands comptes, conformément à la devise de leur entreprise: commandé aujourd’hui – livré demain sur le chantier. «Nous offrons à nos clients un service de qualité et fiable, qui nous vaut de précieuse recommandations», explique Vitor Rodrigues. «Dans notre entreprise, les bonnes relations clients sont la clé d’un succès continu.» Les deux entrepreneurs entretiennent avec passion les relations qu’ils ont nouées. De plus, ils s’occupent de l’approvisionnement en matériel et des négociations des prix avec les fournisseurs. Simuro privilégie les fournisseurs suisses et quand c’est impossible, ils achètent dans les pays européens voisins.

La clé de notre réussite réside dans les bonnes relations clients.


Vitor Rodrigues

Une culture d’entreprise familiale

Tout a l’air encore neuf dans la boutique de Zurich-Urdorf. Avec son entrepôt de 3’000 m2, le site de Simuro Baubedarf AG et son espace Drive-in bénéficient d’un emplacement privilégié à proximité de l’accès à l’autoroute. Depuis le 1er janvier 2022, les bricoleurs trouvent également une sélection d’outils et de consommables dans le petit magasin. L’entreprise intervient dans toute la Suisse: Vitor s’occupe de la Suisse romande, Theo, de la Suisse alémanique et l’un de leurs collaborateurs, du Tessin. Sur les chantiers, on parle beaucoup italien, espagnol ou portugais – donc une équipe multilingue est un atout. L’âge moyen de cette équipe 100 pour cent masculine tourne autour de la trentaine.

«Notre culture d’entreprise est flexible, dynamique et ouverte», déclare Theo Sismanidis. «Nous entretenons des relations à la fois familiales et professionnelles. Le plaisir au travail est essentiel.»

Je suis convaincu que le plaisir est la clé du succès.


Vitor Rodrigues
Nous sommes ravis de l’évolution de nos activités: «Nous voulons poursuivre notre expansion, acquérir des expériences et nous perfectionner en permanence», déclare Vitor Rodrigues. Le site actuel fera sûrement encore l’affaire pour les dix prochaines années mais il faudrait automatiser certains processus pour exploiter tout le potentiel des locaux. Les deux amis voient les choses en grand: la prochaine étape serait de construire quelque chose à eux.

Façonner l’avenir

Simuro Baubedarf AG bâtit aujourd’hui déjà sur son propre avenir. Bien que la retraite semble encore lointaine pour cette jeune équipe, elle se penche déjà sur sa prévoyance vieillesse.

Nous tenons à ce que nos collaborateurs soient bien assurés.


Theo Sismanidis

«C’est pourquoi nous nous réunissons une fois par an avec notre conseiller en prévoyance. Nous veillons ainsi à avoir la solution de prévoyance optimale pour les collaborateurs et l’entreprise.» Au fil de la croissance de l’entreprise, les besoins en matière de prévoyance professionnelle ont eux aussi évolué. Vitor Rodrigues considère qu’en tant que gérant, il est de son devoir d’assurer la prévoyance de ses collaborateurs: «Il faut qu’ils puissent profiter de leur retraite en toute sérénité à 65 ans, sans avoir à se préoccuper des aspects financiers.»

Le plus jeune salarié, Luka Sretenovic, un apprenti de 21 ans, ne pense pas beaucoup à sa prévoyance vieillesse. «Mais je sais qu’il est important de s’en préoccuper assez tôt. C’est pourquoi je mets de l’argent de côté chaque mois», déclare-t-il. Il tient à conserver le même niveau de vie plus tard et à vivre sa retraite sans se soucier de sa situation financière. «Malheureusement, je ne maîtrise pas bien les placements de capitaux, donc je n’investis pas mon argent. Mais je compte bien changer sur ce point.» Chez Simuro, Luka Sretenovic intervient partout et bénéficie donc d’un aperçu des domaines les plus divers – y compris la prévoyance professionnelle. Cela paiera plus tard car pour une retraite en toute sérénité, il faut anticiper sa prévoyance.

À propos de Simuro

Spécialisée dans le commerce de gros de matériaux de construction, la société Simuro Baubedarf AG a été fondée en 2018. Son siège se situe à Baar, dans le canton de Zoug. Elle a été baptisée Simuro d’après les noms de ses créateurs: les deux directeurs Theo Sismanidis et Vitor Rodrigues, mais aussi Rolf Müller, troisième du clan, qui travaille en coulisse en tant qu’avocat.

Le fairplay dans la prévoyance professionnelle

Vita s’engage pour le fairplay dans la prévoyance professionnelle et se veut transparente concernant la redistribution. De plus, Vita crée des produits de prévoyance viables et vous assiste dans le choix de la solution qui vous convient. Simuro Baubedarf AG a opté pour la solution de prévoyance Vita Classic de la Fondation collective Vita. La Fondation collective Vita s’engage de manière responsable en faveur d’une prévoyance professionnelle équilibrée et sûre pour les générations actuelles et futures. Cette solution de prévoyance s’adapte en toute flexibilité aux besoins de l’entreprise et de ses collaborateurs. Sa stratégie de placement largement diversifiée et durable permet de générer des rendements stables sur le long terme. Avec le modèle de prévoyance Vita Classic, les assurés participent de façon directe et équilibrée aux revenus des placements générés. Ensemble, Zurich et les quatre Fondations collectives Vita proposent une solution de prévoyance adaptée à chaque PME – pour plus de fairplay dans la prévoyance professionnelle.

Articles apparentés

Let’s talk about … la prévoyance professionnelle

Let’s talk about … la prévoyance professionnelle

Parlez-vous du thème «caisse de pension» avec vos collaborateurs? La plupart des dirigeants de PME répondraient «non» ou «seulement rarement» à cette question.

Les moments clés de la vie professionnelle et leur influence sur la prévoyance professionnelle

La vie est pleine d'imprévus – les moments importants au cours d’une carrière et leurs répercussions sur la prévoyance professionnelle.
Propriétaire de l'entreprise au bureau

Pour les PME: la bonne prévoyance au bon moment

Quel est l’âge de votre entreprise? Êtes-vous une start-up pleine d’espoir ou une structure de longue tradition? Découvrez la solution de prévoyance la mieux adaptée à votre situation personnelle.