Let’s talk about … la prévoyance professionnelle

Retour à l'aperçu

Let’s talk about … la prévoyance professionnelle

Parlez-vous du thème «caisse de pension» avec vos collaborateurs? La plupart des dirigeants de PME répondraient «non» ou «seulement rarement» à cette question. Pourtant, parler de la prévoyance professionnelle en vaut la peine et est important – pour les deux parties.
Let’s talk about … la prévoyance professionnelle
Triste mais vrai: en Suisse, les personnes actives connaissent relativement peu sur le lien entre les trois piliers. Plus précisément, beaucoup de gens ne connaissent pas le rôle majeur du deuxième pilier pour la prévoyance vieillesse. C’est ce que révèle une étude récente réalisée par l’institut de recherche Sotomo pour le compte de Vita et de Zurich Suisse: pour une majorité des actifs, l’avoir de vieillesse LPP épargné constitue la majeure partie de leur capital d’épargne. Pourtant, seulement une minorité des personnes interrogées, à savoir 44 pour cent, sait que cet argent fait partie de la propre fortune. En revanche, deux tiers (ou 66 pour cent) savent que le pilier 3a fait partie de leur fortune. 17 pour cent des personnes sondées connaissent l’état précis de leur avoir actuel dans la caisse de pension et une bonne moitié (56 pour cent) le connaît approximativement.

Ce sont les jeunes qui en savent le moins sur la prévoyance

Les déficits dans la jeune génération sont particulièrement importants: en prenant un indice sur la compréhension de la prévoyance sur une échelle allant de zéro à quatre, les personnes interrogées dans le groupe d’âge 18-25 ans atteignent une valeur de 0,7. Les connaissances sont donc très limitées. L’indice progresse constamment avec l’âge et atteint une valeur maximale de 2,9 quelques années avant la retraite (56-65 ans).

Index

Il est indispensable de comprendre la prévoyance pour pouvoir l’optimiser.

Pourtant, si l’on souhaite préparer sa prévoyance de manière ciblée et optimale, il est indispensable de connaître et de comprendre le fonctionnement de la prévoyance professionnelle et le lien entre les trois piliers. Même avec une très bonne solution de prévoyance, en fonction de la vie et de la situation, des lacunes individuelles sont possibles et pourraient être douloureuses, par exemple en cas d’incapacité de gain. Par ailleurs, beaucoup de gens ignorent qu’il existe une redistribution imprévue dans le deuxième pilier. Cette redistribution signifie qu’une partie des rendements de l’avoir de vieillesse placé est nécessaire pour financer les rentes en cours. Les sommes redistribuées ne reviennent plus aux cotisants.

La «caisse de pension», un thème délaissé

Non seulement les employés, mais aussi beaucoup de patrons de PME, délaissent quelque peu le thème de la caisse de pension. En effet, beaucoup ignorent les différences sensibles entre les diverses offres disponibles sur le marché en termes de rendements et de viabilité. Toutes les caisses de pension ne se valent pas. Et cela n’a jamais été aussi vrai si l’on considère les enjeux démographiques et les taux bas actuels.

Vita – plus de fairplay dans la prévoyance professionnelle

Vita s’engage pour le fairplay dans la prévoyance professionnelle et se veut transparente concernant la redistribution. De plus, Vita crée des produits de prévoyance adaptés et vous assiste dans le choix de la solution qui vous convient – à vous et à votre entreprise.

Être clair, un devoir

Les chefs et dirigeants des PME ont une double responsabilité:

  • Leur première responsabilité est de trouver une solution pour la caisse de pension qui convient parfaitement à leur équipe et qui leur convient et de communiquer ses points forts. Ce faisant, ils se positionnent comme des employeurs attractifs, peuvent recruter des collaborateurs talentueux et les garder durablement.
  • Leur deuxième obligation est de partir du principe que leurs collaborateurs manquent de connaissances en matière de prévoyance et de leur faire prendre conscience de l’importance de ce sujet: ces connaissances sont la condition fondamentale pour préparer avec succès le propre avenir financier, pour exploiter le potentiel de la prévoyance professionnelle et de la prévoyance privée pour pouvoir saisir de la meilleure façon les opportunités.

Vita Mobil – saisir l’opportunité de l’information au personnel

Le saviez-vous? Si vous le souhaitez, Vita Mobil se rend directement dans votre entreprise et propose une information à vos collaborateurs. Lors de cette information, ils découvrent en direct comment les éléments du système de prévoyance suisse interagissent, ce que leur propose leur caisse de pension et ce qu’ils peuvent faire par eux-mêmes pour élargir leur marge de manœuvre financière à la retraite.

Les jeunes sont des «écureuils»

D’ailleurs, vos jeunes collaborateurs sont plus intéressés par le sujet de la prévoyance que vous ne le pensez. C’est également ce que révèle l’étude Fairplay: à la question «Comment investiriez-vous 10’000 francs suisses qu’on vous a donnés», étonnamment, beaucoup de jeunes étaient prêts à placer l’argent sur un compte bloqué pendant dix ans avec une rémunération fixe. Dans le groupe des 18-25 ans, 54 pour cent choisiraient cette option dite «mentalité d’écureuil». Chez les 56-65, ils ne sont plus que 32 pour cent.

Face aux changements actuels, il semble que les jeunes savent qu’ils doivent planifier leur avenir à long terme. Grâce aux intérêts composés sur une longue durée, cela vaut particulièrement le coup. L’étude révèle également que les personnes plus âgées placent en moyenne plus d’argent, surtout de façon plus ciblée et plus rentable. En considérant la situation des taux de l’épargne actuels, la jeune génération recèle beaucoup de potentiel encore intact.

La prévoyance professionnelle avec Vita

Une solution standard flexible? Une stratégie de placement parfaitement adaptée? Une couverture supplémentaire pour les collaborateurs cadres? Découvrez la couverture optimale pour vos collaborateurs et la solution de prévoyance adaptée à votre entreprise.

Q&A

Parmi les collaborateurs, quels sont les groupes ayant le besoin d’être conseillés sur le thème de la prévoyance?

D’abord les jeunes collaborateurs qui ont moins de 30 ans, et surtout ceux pour lesquels vous supposez qu’ils ont peu de connaissances. Deuxièmement, les collaborateurs plus âgés qui ont 50 ans ou plus car ils devraient en profiter pour poser les jalons pour leur retraite. Pour finir, les collaborateurs à temps partiel car ils ont peut-être des lacunes de prévoyance, aussi bien en termes de risques que d’épargne vieillesse.

Fair-play en matière de prévoyance professionnelle

Vita s’engage pour le fair-play en matière de prévoyance professionnelle et explique la redistribution de manière transparente. De plus, Vita crée des produits de prévoyance viables et vous soutient dans le choix de la solution qui vous convient.

En savoir plus

Articles apparentés

Propriétaire de l'entreprise au bureau

Pour les PME: la bonne prévoyance au bon moment

Quel est l’âge de votre entreprise? Êtes-vous une start-up pleine d’espoir ou une structure de longue tradition? Découvrez la solution de prévoyance la mieux adaptée à votre situation personnelle.
Prévoyance professionnelle: le franc épargné recèle bien plus de potentiel

Prévoyance professionnelle: le franc épargné recèle bien plus de potentiel

Nous les actifs, nous épargnons tous les mois dans la prévoyance professionnelle pour notre retraite – mais au final, cette épargne ne nous rapporte que la moitié de ce qu’elle pourrait rapporter dans des conditions optimales.
Photo d'équipe avec des employés de différentes générations

Reporter son départ à la retraite: travailler avec enthousiasme après 65 ans

La durée de vie s’allonge en permanence, la prévoyance vieillesse est dans une situation délicate – mais personne ne souhaite travailler plus longtemps. Vraiment?