Optimiser ses revenus à la retraite

femme d'affaires de bureau

Optimiser ses revenus à la retraite

Le deuxième pilier souffre du développement démographique, mais avant tout des intérêts actuellement bas. Pour bénéficier de prestations de vieillesse maximales, la Fondation collective Vita Invest a développé un nouveau produit.
Sandro Meyer (Responsable Assurance vie et Membre de la Direction Zurich Suisse), le deuxième pilier est sous pression. À quoi cela est-il dû? Au développement démographique?
Pour les caisses de pension, il est devenu de plus en plus difficile de réaliser les intérêts garantis pour les rentes vieillesse au moyen de stratégies de placement sûres. Le taux de conversion de 6,8 pour cent prescrit par la loi présuppose une rémunération de la réserve mathématique des rentes de près de 5 pour cent. Mais si les rentes vieillesse sont toutefois placées sans risque, le rendement dans le contexte des placements actuel est de 0 pour cent, voire même négatif. La conséquence est une insuffisance de financement.

Et c’est aux dépens des travailleurs?
Exactement. Comme les retraités ne cotisent plus activement et que leur pension ne peut plus être réduite, l’argent de la population active est utilisé pour combler cette insuffisance. Cela concerne avant tout ceux qui ont un avoir de vieillesse surobligatoire, donc qui effectuent volontairement des paiements supplémentaires. La Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) chiffre la redistribution d’assurés actifs aux retraités à près de 7 milliards de francs par an.

Et c’est la raison pour laquelle Vita Invest baisse le taux de conversion à 3,7 pour cent?
Permettez-moi d’apporter quelques précisions. La valeur présumée du taux de conversion se monte à 5 pour cent, dont 3,7 pour cent sont garantis et 1,3 pour cent dépendants de la performance des placements. Toutefois, l’essentiel est que le taux de conversion puisse être appliqué à un avoir de vieillesse nettement plus élevé, et qu’il puisse donc s’accumuler autant parce qu’aucune redistribution ne doit être effectuée pendant la vie active. Le nouveau taux de conversion ne contient que l’espérance de vie ainsi que les rentes de partenaire et d’enfants. Un taux d’intérêt technique de 0 pour cent est à la base du taux de conversion. Le taux d’intérêt technique est une hypothèse selon laquelle au moins ce rendement est réalisé chaque année.

Mais 3,7 pour cent, ce n’est pas beaucoup.
C’est trompeur. Les taux de conversion sont souvent surestimés. L’avoir de vieillesse que l’on économise jusqu’à la retraite est décisif. Avec Vita Invest, nous sommes la première fondation collective à proposer une solution de prévoyance à tous ceux qui veulent tirer un meilleur parti de leur avoir de vieillesse et sont prêts à prendre un certain risque.

Qu’est-ce que cela signifie?
Nous garantissons une rente de base avec un taux d’intérêt technique de 0 pour cent. Cela nous donne une marge de manoeuvre que nous utilisons pour obtenir un rendement de placement accru à long terme et qui profite ensuite aux retraités.

Mais comment voulez-vous assurer le taux de conversion des rentes de 6,8 pour cent prescrit par la loi avec un taux de conversion de 3,7 pour cent?
Les prestations minimales en vertu de la loi sur la prévoyance professionnelle LPP sont garanties dans tous les cas. Le taux de conversion légal de 6,8 pour cent s’applique à l’avoir de vieillesse obligatoire. Le régime obligatoire LPP s’applique jusqu’à un salaire annuel de 85’320 francs. Les éléments de salaire supérieurs, soit la partie surobligatoire, ne sont soumis à aucune restriction. Les prestations minimales selon la LPP seront dans tous les cas garanties avec Vita Invest, mais sans redistribution à d’autres entreprises. Pour que cela soit possible, une part correspondante de l’avoir de vieillesse surobligatoire est nécessaire. Toutefois, les garanties inférieures permettent d’obtenir des rendements plus élevés afin de maximiser le revenu disponible à la retraite pour toutes les générations.
  • Pour les caisses de pension, il est de plus en plus difficile de réaliser les intérêts garantis pour les rentes vieillesse au moyen de stratégies de placement sûres.
  • C’est pourquoi Vita Invest lance un nouveau système avec une rente minimale garantie et une partie complémentaire variable.
  • En outre, les redistributions sont exclues. La Fondation collective Vita Invest établit un propre bilan pour chaque caisse de prévoyance.
À qui voulez-vous principalement vous adresser avec le nouveau modèle de pension?
Vita Invest est intéressante pour les entreprises comptant plus de 20 assurés. C’est un produit de niche pour les entreprises moyennes en quête d’une solution de caisses de pension qui se distingue des offres actuelles et exclut notamment les redistributions. Afin de combler l’insuffisance des promesses de retraite, de plus en plus de caisses se
voient obligées d’utiliser l’argent de la population active. En ce qui concerne les fondations collectives, il y a également une redistribution entre les caisses des employeurs affiliés. Chez Vita Invest, nous pouvons exclure cela autant que possible.

Comment y parvenez-vous?
La Fondation collective Vita Invest établit un propre bilan et des comptes annuels pour chaque caisse de prévoyance. Les employeurs affiliés agissent donc de manière totalement autonome et sans dépendance financière à l’égard d’autres caisses de prévoyance. Avec Vita Invest, il n’y a pas de redistributions telles qu’on les trouvent aujourd’hui. Une part individuelle des réserves de fluctuation de valeurs et des fonds libres de la caisse de prévoyance de l’employeur est attribuée à chaque personne assurée pendant sa période d’activité, en plus de la rémunération de l’avoir de vieillesse. Le modèle de rente repose sur une rente vieillesse garantie, à ceci s’ajoute l’utilisation de la part des réserves de fluctuation de valeurs et des fonds libres ainsi qu’une participation à la performance.

Vous vous adressez ainsi notamment aux personnes avec une part surobligatoire élevée.

Vita Invest est entre autres très intéressante pour ces personnes, notamment parce qu’elles sont prêtes à prendre un certain risque en plus d’une rente de base garantie.

Quel écho Vita Invest déclenche-t-il sur le marché?

Les réactions des clients et courtiers sont positives, sans exceptions. Mais nous remarquons aussi que la matière n’est pas facile à comprendre. Ce n’est pas étonnant. Avec Vita Invest, nous avons une longueur d’avance sur le marché. Nous devons donc procéder à des clarifications.

Quel but recherchez-vous avec Vita Invest?
Nous voulons contribuer au développement de la prévoyance professionnelle. Avec Vita Invest, nous nous concentrons sur la constitution de capital. Au final, c’est le montant de l’avoir de vieillesse qui détermine le montant de la rente. Il n’existe actuellement aucune autre fondation collective en Suisse qui fasse un usage aussi cohérent des possibilités techniques dont elle dispose dans sa stratégie de placement, comme nous le faisons avec Vita Invest.

Mais vous prenez également un certain risque.
C’est exactement ce qui distingue la marque Vita. Il y a 15 ans, nous avons lancé avec succès la Fondation collective Vita semi-autonome, ensuite le modèle de rémunération innovant Vita Classic et aujourd’hui, Vita Invest.

Mais pourquoi autant de fondations collectives sous la marque Vita?
Sous la marque Vita, nous proposons différentes solutions de prévoyance professionnelle adaptées à l’entreprise. Nous pouvons couvrir tous les besoins.

Mais ne coupez-vous pas l’herbe sous le pied à Vita Classic, votre produit phare?
Au contraire, Vita Invest s’intègre bien dans la famille Vita et constitue un complément idéal à l’offre. Vita Classic continuera d’être notre produit phare parce qu’il répond aux besoins de nombreuses entreprises. Cela s’exprime aussi en chiffres: Vita Classic comprend 21’828 employeurs affiliés avec un capital total de 11 milliards. La quote-part d’actions se situe autour de 28 pour cent. Chez Vita Invest, nous avons actuellement 59 employeurs affiliés avec un capital de 762 millions de francs, la quote-part d’actions se situe entre 24,5 et 50 pour cent en fonction de la stratégie de placement.

Quatre fois Vita – les solutions de prévoyance de Zurich

  • Vita Classic
    Comptant 21’000 entreprises, la fondation collective est la plus grande sous le toit «Vita – prévoyance professionnelle». Avec Vita Classic, Zurich Suisse propose des solutions durables dans la prévoyance professionnelle qui peuvent être adaptées aux besoins correspondants en toute flexibilité.
  • Vita Invest
    Cette fondation collective est idéale pour les moyennes et grandes entreprises qui veulent avoir leur mot à dire dans la conception de leur prévoyance professionnelle et dans le placement des avoirs de prévoyance. Vita Invest est particulièrement adaptée à ceux qui souhaitent constituer un avoir de vieillesse élevé.
  • Vita Select
    Cette Fondation collective propose des solutions de prévoyance 1e dans le régime surobligatoire. Vos collaborateurs au bénéfice d’un salaire annuel dépassant 127‘980 francs suisses ont la possibilité de choisir entre cinq stratégies de placement différentes et de déterminer euxmêmes la manière dont leur capital de prévoyance doit être investi.
  • Vita Plus
    Avec les solutions de prévoyance de Vita Plus, les entreprises définissent un catalogue de prestations sur mesure pour les collaborateurs, qu’elles peuvent gérer séparément de la prévoyance de base LPP. Les collaborateurs profitent de la rémunération garantie de leurs avoirs, ainsi que d’excédents d’intérêts et de risque.

ZURICH Magazine

Souhaitez-vous en savoir plus sur une grande quantité de thèmes importants pour vous-même et votre entreprise? Nous vous informons volontiers des services exceptionnels et des solutions d’assurance novatrices dans le nouveau magazine Zurich.

Plus d'articles

Propriétaire de l'entreprise au bureau

Pour les PME: la bonne prévoyance au bon moment

Quel est l’âge de votre entreprise? Êtes-vous une start-up pleine d’espoir ou une structure de longue tradition? Découvrez la solution de prévoyance la mieux adaptée à votre situation personnelle.
Charpentier au travail

Être compétitif grâce à une prévoyance intelligente

Les offres sont diverses dans le deuxième pilier. Si les petites et moyennes entreprises (PME) font le bon choix, elles peuvent se positionner correctement sur le marché du travail.
Partenaires d'affaires discutant

C’est pourquoi les entreprises misent sur Vita Invest

Une rente de base garantie avec une partie complémentaire variable: Vita Invest met à profit sa marge de manoeuvre financière pour établir de nouveaux standards comme aucune autre fondation collective en Suisse.
BackToTop