Chez maxon, les collaborateurs doivent se sentir parfaitement à l’aise: aujourd’hui et après leur départ à la retraite

Retour à l'aperçu
Artikel teilen

Chez maxon, les collaborateurs doivent se sentir parfaitement à l’aise: aujourd’hui et après leur départ à la retraite

Située à Sachseln, la société maxon accorde une grande importance au bien-être de ses collaborateurs, que ce soit pour leur travail au quotidien ou en matière de prévoyance professionnelle.
Un champion discret a établi son siège au cœur du canton d’Obwald, entre lac et montagne: c’est la société maxon, de Sachseln. Elle est spécialisée dans les technologies d’entraînement pour les petits moteurs électriques à haut rendement. Ses composants sont utilisés notamment dans les vélos électriques, les technologies médicales ou encore l’exploration spatiale: ainsi, on retrouve les produits de pointe de maxon dans les robots de toutes les missions sur Mars effectuées jusqu’ici.

Une entreprise familiale active à l’international

«Nous sommes une entreprise internationale, et même interstellaire si j’ose dire, et nous employons au total 3'000 collaborateurs dans 38 sociétés nationales autour du globe», rapporte Stefan Preier, responsable du personnel chez maxon. L’entreprise attache tout autant d’importance à sa culture personnelle et familiale. Les collaborateurs ne doivent pas avoir le sentiment d’être des numéros, mais plutôt d’être estimés en tant qu’individus. «Nous souhaitons qu’ils se considèrent comme des membres à part entière de l’entreprise, qu’ils s’y sentent bien et qu’ils soient en forme. En effet, ce sont là des conditions optimales pour que nous réussissions ensemble.»

maxon emploie environ 1'300 collaborateurs en Suisse. Son siège se situe à l’écart des grandes villes, dans la charmante bourgade de Sachseln, au bord du lac de Sarnen. Cette situation n’enlève rien à l’attractivité de l’entreprise en tant qu’employeur, comme le souligne Stefan Preier: «Nous attirons les talents grâce à nos projets captivants et aux magnifiques paysages environnants, qui se prêtent à la pratique de toutes sortes de sports en plein air. La possibilité d’assumer rapidement des responsabilités afin d’évoluer sur le plan professionnel et personnel est elle aussi très attrayante pour les candidates et candidats.»

Une culture respectueuse et de bonnes conditions de travail

Dominik Angehrn confirme entièrement ces propos. Cet ingénieur électricien dirige l’équipe en charge du matériel informatique, qui développe des composants électroniques pour les techniques de mesure: «Le respect est une des caractéristiques de la culture de maxon.» Dominik Angehrn voit maxon comme un entrepreneur qui se soucie réellement du bien-être de ses collaborateurs: «On pourrait résumer les choses ainsi: un lieu de travail idyllique, une infrastructure de pointe et de bonnes conditions d’emploi.»

Pour continuer à offrir des conditions optimales à ses collaborateurs à l’avenir, Stefan Preier ne ménage pas ses efforts pour trouver une solution astucieuse pour la caisse de pension. C’est pourquoi maxon fait confiance à Vita et Zurich depuis de nombreuses années. Un thème est particulièrement important pour le responsable du personnel: «Je tiens à ce que les collaborateurs reçoivent ce qu’ils ont versé – sans répartition. C’est ce qui me semble être juste.» maxon parvient à cette égalité de traitement entre collaborateurs et retraités grâce à la nouvelle solution innovante de Vita Invest: chaque client possède sa propre caisse de pension, et les revenus reviennent intégralement aux collaborateurs assurés. «Ainsi, nous gagnons en marge de manœuvre pour la stratégie de placement, et nos assurés profitent d’une rémunération nettement meilleure en retour. En effet, je souhaite que nos collaborateurs aillent bien aujourd’hui, mais aussi après leur départ à la retraite.»

Je tiens à ce que les collaborateurs reçoivent ce qu’ils ont versé – sans répartition. C’est ce qui me semble être juste.


Stefan Preier

Informer et expliquer

maxon organise des ateliers d’information afin de faire comprendre aux collaborateurs les liens complexes à l’œuvre dans la prévoyance professionnelle. «Notre solution n’est pas standardisée, elle s’adapte précisément à nos besoins», explique Stefan Preier. «Nous entretenons une collaboration fructueuse et empreinte de confiance avec notre partenaire Zurich depuis des années. Je suis convaincu que nous disposons de la meilleure solution actuellement disponible sur le marché pour notre situation. Je souhaite transmettre cette confiance à mes collaborateurs également et leur montrer toute la diversité de leurs options avec cette solution pour la caisse de pension.»

Parmi ces options, on peut notamment citer le départ à la retraite flexible. Stefan Preier et Dominik Angehrn en profiteront peut-être eux aussi: «Je m’imagine très bien continuer à travailler au-delà de l’âge normal de départ à la retraite», explique Dominik Angehrn. Stefan Preier n’est pas encore tout à fait décidé: «J’ai envisagé plusieurs scénarios, et la vie décidera pour moi.» Mais tous deux s’accordent sur une chose: une rémunération élevée des avoirs de vieillesse est une condition indispensable à un avenir serein et planifiable.

Le concept de Vita Invest

L’offre de Vita Invest pour la prévoyance professionnelle se démarque par plusieurs aspects. Premièrement, l’entreprise reçoit l’intégralité des revenus des placements qu’elle a elle-même générés. Deuxièmement, Vita Invest garantit l’équité entre les générations en proposant les mêmes garanties aux actifs et aux retraités, qui profitent du succès des placements directement et de façon équitable: les actifs grâce à une rémunération supérieure, les retraités au travers d’une rente bonus. Troisièmement, les prestations de risque en cas de décès et d’incapacité de gain peuvent être adaptées aux besoins de l’entreprise. Voici comment fonctionne le fairplay en matière de prévoyance professionnelle. Et cela permet d’optimiser la rémunération de l’avoir d’épargne: en 2021, la fondation a atteint une rémunération moyenne supérieure à 9 pour cent pour les avoirs de vieillesse des assurés. Ce taux est nettement supérieur à la rémunération minimale légale de 1 pour cent. Au fait: il n’y a pas que les grandes entreprises comme maxon qui peuvent bénéficier de cette solution; elle s’adresse aussi aux petites entreprises à partir de trois collaborateurs. Ensemble, Zurich et les quatre Fondations collectives Vita proposent à chaque PME une solution de prévoyance adaptée – pour plus de fairplay dans la prévoyance professionnelle.

Fair-play en matière de prévoyance professionnelle

Vita s’engage pour le fair-play en matière de prévoyance professionnelle et explique la redistribution de manière transparente. De plus, Vita crée des produits de prévoyance viables et vous soutient dans le choix de la solution qui vous convient.

En savoir plus