Équilibrer tous les aspects de la vie

Retour à l'aperçu

Équilibrer tous les aspects de la vie

Aujourd’hui, on peut envisager de nombreux projets de vie – aucune génération n’a eu autant de possibilités que la génération actuelle. Mais cette liberté est également synonyme de responsabilité: il s’agit en effet de trouver le bon équilibre entre les différents domaines, ce qui implique toujours de faire des choix plus ou moins importants.
Équilibrer tous les aspects de la vie
Qu’est-ce qui est le plus important? S’entraîner avec son enfant pour le test de français ou terminer une tâche importante de travail? Faire du footing ou téléphoner à mon amie? Passer le samedi matin en couple ou en famille? Ce sont des questions que nous nous posons continuellement. De façon consciente ou inconsciente, nous décidons en permanence du domaine de notre vie qui compte le plus à ce moment-là: le travail, notre couple et la famille, les amis, les loisirs ou bien la santé.

Mais c’est plus qu’une question de «vie» et de «travail»

Auparavant, on parlait le plus souvent de «Work-Life Balance», c’est-à-dire d’équilibre entre travail et vie privée. Or, la pandémie, entre autre, a montré que ce concept, qui pose une cloison rigide entre le travail et la vie privée, est trop unidimensionnel. La digitalisation a aussi pour effet d’imbriquer plus fortement les différents aspects de la vie, d’où l’importance d’établir des priorités. Pour cela, le mot d’ordre est le «Life Domain Balance» qui consiste à concilier des aspects importants de la vie. La difficulté réside ici dans la nécessité de partager des ressources limitées – pas seulement en termes d’argent et de temps, mais aussi d’énergie.

Trois conseils pour trouver le bon équilibre

  • Représentez les domaines de votre vie sous forme de cercles sur une feuille de papier. Quel effet leur représentation ainsi obtenue produit-il sur vous? Aimeriez-vous modifier la taille de certains cercles? Si oui, comment pourriez-vous y parvenir?
  • Si vous tenez un journal: notez-y vos succès ou les événements réjouissants survenus dans les différents domaines de votre vie dans une couleur différente, par exemple bleu pour le travail, vert pour la famille, rouge pour les amis, jaune pour les loisirs, violet pour la santé. Imaginez que chaque couleur doit apparaître au moins une fois par semaine.
  • Tenez un «conseil de famille» et discutez des différents cercles de la vie – dans quelle mesure les membres de votre famille réussissent-ils à les concilier? Que faut-il changer afin de mieux les concilier pour tout le monde?

Adolescence: quand les priorités ne sont plus les mêmes

En fonction de l’âge, on accorde davantage d’importance à un cercle ou à un autre. Les amis et les loisirs comptent plus pour les jeunes. Et l’école se retrouve en bas de la liste des priorités, au grand dam de beaucoup de parents. Les discussions comme «Aujourd’hui, tu as le droit de jouer mais fais tout d’abord tes devoirs et va prendre l’air» illustrent parfaitement cette question: comment équilibrer les différents cercles de la vie?

Trois conseils pour les parents d’adolescents stressés

  • Gardez votre calme et rappelez-vous votre adolescence: il est normal que le cercle de la vie «amis» s’élargisse au détriment de celui de la famille – vous aussi, à un moment ou à un autre, vous avez certainement trouvé que vos parents n’étaient «pas cool».
  • Offrez à votre adolescent la possibilité de faire ses propres expériences dans un cadre raisonnable. Il est certainement plus sain de tester ses limites en faisant du sport qu’en buvant ou en fumant.
  • La puberté est souvent une période de crise. Prenez les sautes d’humeur de votre enfant au sérieux et parlez avec lui. De cette façon, le cercle de la vie «famille» représentera pour lui un refuge si tout ne se passe pas bien dans d’autres cercles comme l’école, les premiers amours ou les amis.

Jeunes familles: éviter le surmenage

Les jeunes parents ont souvent du mal à concilier les différents domaines de la vie: s’occuper d’un bébé prend de l’énergie et du temps. Le manque de sommeil, en particulier, est une cause d’épuisement permanent pour beaucoup. Et parfois, s’ajoutent à cela les difficultés professionnelles. Il arrive donc très fréquemment que les amis, les loisirs et la relation de couples soient relégués au second plan.

Trois conseils aux jeunes parents épuisés

  • Sollicitez les grands-parents ou les services d’une baby-sitter pour profiter de pauses ciblées. Et même si ce n’est possible qu’une fois par mois, cette bouffée d’oxygène dans votre quotidien vous aidera à faire le plein d’énergie et à ne pas perdre l’équilibre.
  • Ne cherchez pas à être parfait dans tous les cercles. Vous n’avez pas encore totalement perdu votre ventre après l’accouchement? Vous n’avez lu aucun livre depuis des mois? Votre jardin ressemble à une forêt vierge? Au lieu de vous gâcher la vie en étant perfectionniste, soyez indulgent envers vous-même.
  • Votre attitude joue un rôle très important, surtout dans les moments difficiles. Si je reconnais que j’ai choisi cette situation, je peux mieux traverser les phases difficiles.

Reconversion professionnelle et activité indépendante: ne pas oublier les autres cercles de la vie

Pour ceux qui commencent un nouveau métier ou deviennent indépendants, le cercle de la vie «travail» prend beaucoup de place, non seulement en termes de contenu mais aussi de temps et cela peut être source de satisfaction. Le problème se pose quand le cercle «travail» se superpose à tous les autres domaines et qu’il ne reste plus rien pour la famille, les amis ou les loisirs. Si le travail devient la seule source de plaisir et de sens, d’éventuels échecs professionnels peuvent conduire à un burn-out. Et le fait qu’une charge de travail élevée engendre un mode de vie malsain avec beaucoup de stress, une forte consommation de café ou d’alcool, des repas pris à la va-vite, peu de sommeil et d’activité physique peut également devenir problématique.

Trois conseils aux travailleurs stressés

  • Même en télétravail, vous n’avez pas besoin d’être joignable 24 heures sur 24. Éteignez sciemment l’ordinateur et définissez des horaires où vous ne travaillez pas.
  • Notez les obligations personnelles sur votre calendrier de travail et traitez-les comme des rendez-vous professionnels. Fixez-vous des engagements, par exemple avec un abonnement sportif.
  • Prenez soin de votre corps, mangez sainement, dormez suffisamment et pratiquez une activité physique régulière. Vous remarquerez vite que vous êtes beaucoup plus performant et que vous arrivez mieux à vous concentrer.

Employeurs: veillez sur vos collaborateurs

En tant qu’employeur, vous aidez en quelque sorte vos collaborateurs à trouver le bon équilibre entre les différents aspects de la vie. Dans une culture d’entreprise saine, les collaborateurs se sentent estimés et il y règne une communication ouverte, fondée sur la confiance, qui permet de parler en toute franchise des difficultés. L’équipe est plus heureuse et plus stable. Il y a moins d’absences, les collaborateurs sont plus performants et se sentent responsables.

Trois conseils aux employeurs responsables

  • Créez les conditions cadres favorisant l’équilibre des différents cercles de la vie, par exemple en proposant des horaires de travail flexibles.
  • Identifiez et estimez le potentiel des collaborateurs plus âgés et réfléchissez avec eux à la meilleure solution pour le départ à la retraite pour les deux parties. Des possibilités créatives pour définir une solution individuelle existent peut-être.
  • Montrez l’exemple et veillez à trouver le bon équilibre pour vous aussi.

Retraités: trouver des nouvelles perspectives

À la retraite, beaucoup de gens redécouvrent les loisirs et les amis, s’occupent des petits-enfants ou s’engagent socialement. En effet, quand le cercle chronophage «travail» disparaît, des ressources se libèrent pour d’autres sujets. C’est un moment de bonheur ou de crise, où il s’agit de trouver d’autres tâches ou occupations et de revoir l’ordre de priorité des cercles. Idéalement, réfléchissez à ce qui compte pour vous avant même de prendre votre retraite.

Trois conseils aux jeunes retraités

  • Réfléchissez à ce que le travail signifie pour vous: reconnaissance, sens, se savoir utile? Si vous ne ressentez aucun de ces sentiments: comment les ressentir autrement? Dans quoi pouvez-vous vous engager, qui pourriez-vous aider?
  • Avez-vous surtout apprécié le défi intellectuel dans votre travail? Reprendre des études ou apprendre une nouvelle langue pourrait peut-être avoir de l’intérêt pour vous.
  • Structurez votre journée avec des rituels fixes, imposez-vous des défis, par exemple sportifs. En cas de baisse de moral, la pratique d’une activité physique est un bon moyen d’y remédier, par exemple en vous promenant le matin avec votre conjoint, un voisin ou même seul.

Il y a toujours un choix à faire

La règle à suivre dans chaque moment de la vie: les cercles de la vie profession, couple et famille, amis, loisirs et santé ne doivent pas forcément être toujours de la même taille. Chacun a le droit de décider seul de la priorité d’un thème jugé important. Pour éviter tout surmenage, il est souhaitable d’adapter la taille des cercles aux ressources personnelles. Et les personnes qui choisissent activement et en toute conscience l’ordre de priorité sont probablement les plus heureuses. Car qu’il s’agisse de petites ou de grandes décisions, il y a toujours un choix à faire.

Équilibre et énergie

En trouvant le bon équilibre entre mes cercles de la vie, je me sens bien. Je suis créatif et heureux, je suis efficace au travail et je profite de mon temps libre. Le travail et la vie privée ne me stressent pas d’emblée et je trouve des solutions aux problèmes. Pour me ressourcer, je suis également ouvert aux problèmes des autres, j’écoute activement et je soigne mes relations fondées sur l’estime. Tout cela me donne un regain d’énergie, qui me permet de recharger systématiquement mes batteries.

En revanche, si je perds cet équilibre entre les cercles, tout devient plus difficile et compliqué. Par manque de temps, je n’arrive pas à mener à bien mes tâches. Je cours comme un hamster dans sa roue et pourtant, je n’avance pas. Je me sens épuisé, stressé, énervé. Les autres personnes me semblent peut-être être des facteurs de stress supplémentaires et je ne comprends plus bien leurs besoins. Cela me coûte davantage d’énergie et je me sens de plus en plus épuisé mentalement.

Pour ne pas exploser, il faut que je change quelque chose: quand vous avez des petites baisses d’énergie, il est peut-être utile de prendre une pause d’un quart d’heure ou d’avoir une bonne discussion. Mais si ces «manques d’énergie» deviennent fréquents, il faudrait alors remettre certaines choses fondamentalement en question. Par mesure de prévention, il est important de se poser cette question: «Dans quels domaines ai-je envie d’investir mon énergie?» «Comment trouver un bon équilibre?» ou encore: «Qui ou qu’est-ce qui me fait du bien?» «Qu’est-ce qui me donne de l’énergie?» et «Que puis-je changer pour être moins souvent confronté à des situations qui me pompent toute mon énergie?» Il y autant de réponses à ces questions que d’hommes sur la terre – mais il est très certainement utile de trouver ses réponses.

Comment reconnaître que l’équilibre entre les aspects de ma vie peut être compromis?

Voici quelques signes qui peuvent vous alerter:

  • Je suis constamment stressé et j’ai l’impression de n’être jamais tranquille.
  • Je suis sous pression mais je n’arrive pas à bien me concentrer.
  • Je me sens surmené et j’ai du mal à prendre des décisions.
  • Je n’arrive pas à déconnecter et je dors mal.
  • Les relations avec mon conjoint, ma famille, mes amis sont en reste.
  • Je suis irritable et je m’énerve pour des broutilles.
  • Physiquement, je ne me sens pas bien. Par exemple, j’ai des maux de tête, des crampes d’estomac, j’ai mal au dos.

Quand dois-je demander de l’aide à un professionnel?

Si vous ne maîtrisez plus le quotidien, si vous ne trouvez plus aucune solution à vos problèmes et si vous vous sentez désespéré ou triste, alors il est urgent de demander de l’aide à un professionnel. Vous pouvez vous adresser à votre médecin de famille, aux centres d’intervention de crise ou contacter la Main Tendue au 143.

Que puis-je faire si je vois qu’une autre personne risque de perdre l’équilibre?

Essayez absolument d’en parler avec cette personne plutôt que de vous taire par pudeur. Si vous fermez les yeux, elle se sentira encore plus seule et mise à l’écart. Il est très probable que l’intérêt sincère que vous lui portez lui fera plaisir. Communiquez en employant la forme «je»: «Je remarque que tu ne vas pas bien. Que puis-je faire pour toi?» Soyez là pour cette personne et proposez-lui votre aide, mais sans la forcer. Souvent, le simple fait de pouvoir parler de la situation l’aide déjà. En agissant de cette façon, un premier pont est jeté.

Information du personnel à l’aide de Vita Mobil

Vita, c'est une prévoyance professionnelle simple, sûre et claire. Dans le cadre d’une information du personnel, nos experts en prévoyance se rendent chez vous pour informer votre personnel sur les bases des assurances sociales.

En savoir plus

Articles apparentés

Une femme fait du yoga au bureau à domicile

Une entreprise en bonne santé – un facteur de réussite important

Dans une PME, l’absence d’un collaborateur est pesante pour tout le monde et peut avoir des effets sur toute l’entreprise. C’est pourquoi il est important de trouver des solutions ensemble.
Une femme avec une tasse de café

Relever des défis: comment mettre à profit votre marge de manœuvre

Les changements constituent un défi pour beaucoup de gens. Comment malgré tout prendre nos responsabilités et mettre à profit notre marge de manœuvre?
Photo d'équipe avec des employés de différentes générations

Reporter son départ à la retraite: travailler avec enthousiasme après 65 ans

La durée de vie s’allonge en permanence, la prévoyance vieillesse est dans une situation délicate – mais personne ne souhaite travailler plus longtemps. Vraiment?