Fondation collective Vita: rapport de gestion 2018

Fondation collective Vita: rapport de gestion 2018

Malgré la forte volatilité des marchés financiers, 2018 a été une année réussie pour la Fondation collective Vita. Elle a enregistré une croissance saine: le nombre d'entreprises affiliées a augmenté de 692 à 21'828. Le total du bilan bat un record supérieur à 14 milliards de francs. La performance légèrement négative a d'ores et déjà pu être corrigée au cours de cette année.

Zurich est la première assurance à avoir misé dès 2003 sur les solutions de prévoyance semi-autonomes en créant la Fondation collective Vita. L'évolution positive de la Fondation collective Vita confirme le succès du modèle semi-autonome.

Une performance solide malgré une année de placement difficile

Comme bon nombre de ses concurrents, la Fondation collective Vita a enregistré une performance négative de -3,08% en 2018, mais a pu la relever dès les premiers mois de cette année. Fin mai 2019, la Fondation collective Vita affichait une performance de +3,76% et un taux de couverture indicatif de 103,8%. En tant qu'institution de prévoyance, la Fondation collective Vita investit à long terme: les rendements moyens sur les cinq dernières années s'élèvent à 3,28% par an.

Les jalons sont posés pour un avenir solide

Les clients profitent une fois encore du modèle de prévoyance Vita Classic: en 2018, la rémunération maximale de l'avoir de vieillesse a atteint 2,40% dans le régime surobligatoire et 3,15% dans le régime surobligatoire. En tant que partenaire de prévoyance consciente de ses responsabilités, la Fondation collective Vita a posé les bases pour l’avenir dès le début de 2019: à partir de 2020, elle abaissera les taux de conversion à 5,80% progressivement sur trois ans dans le but de pouvoir continuer à proposer des solutions viables à long terme. Avec environ 3’000 bénéficiaires d’une rente vieillesse, la Fondation collective Vita présente l’un des meilleurs rapports du marché de la prévoyance entre actifs et retraités. «En posant ces jalons, nous pouvons réduire les redistributions des assurés actifs aux rentiers tout en garantissant la stabilité de la Fondation», explique Werner Wüthrich, directeur de la Fondation collective Vita.

Les principaux chiffres clés 2018

 

Employeurs affiliés
Membres actifs
Rentiers inscrits au propre bilan
Capital en mio. CHF
Rendement des placements de capitaux
Taux de couverture I (art. 44.2 OPP2) 
Rémunération du capital d’épargne obligatoire maximale
Rémunération du capital d’épargne surobligatoire maximale
(le montant du crédit d’intérêts dépend de la date d'adhésion à la fondation)

21‘828 
129‘470
2‘912
14‘021
-3,08%
100,0%
2,40%

3,15%


Rapport de gestion 2018