La Fondation collective Vita réalise un rendement des placements réjouissant de 6,76%

La Fondation collective Vita réalise un rendement des placements réjouissant de 6,76%

La Fondation collective Vita a réalisé en 2017 un rendement de 6,76%. La stratégie de placement largement diversifiée et axée sur le long terme fait ses preuves. Ainsi, les assurés de la plus grande institution de prévoyance semi-autonome de Suisse profitent à nouveau en 2018 d'une rémunération supérieure à la moyenne de leurs avoirs de vieillesse.

La Fondation collective Vita enregistre en 2017 une performance de placement de 6,76%. La forte contribution à la performance des actions dans le portefeuille de placement largement diversifié a été déterminante pour ce résultat réjouissant. Les autres catégories de placement ont connu elles aussi une évolution positive. Vous trouverez les détails dans le reporting de placement au 31 décembre 2017.

Les assurés profitent à plus d'un titre

Les assurés de la Fondation collective Vita profitent directement du résultat de placement réjouissant grâce à un modèle de prévoyance novateur. Le modèle de prévoyance permet une répartition équitable des revenus des placements réalisés, sous la forme d'une rémunération supplémentaire des avoirs de vieillesse.

«Nous évoluons dans le marché semi-autonome, ce qui nous aide à diversifier plus largement notre stratégie de placement et à réaliser ainsi une bonne performance», explique Werner Wüthrich, directeur de la Fondation collective Vita. «Nos assurés profitent donc doublement: d'une part de la performance améliorée; d'autre part de notre modèle d'intérêts, qui répercute rapidement sur eux la plus grande partie possible des revenus des placements.»

Les assurés de longue date profitent particulièrement beaucoup de la rémunération supérieure à la moyenne, car ils ont contribué par le passé de façon déterminante à l'évolution positive, grâce à leur capital de prévoyance.

Leurs avoirs de prévoyance seront rémunérés en 2018 pour la partie obligatoire à raison de 2,4% (1,4% de plus que l'intérêt minimum LPP de 1%) et pour la partie surobligatoire, à raison de 3,15%. En moyenne, la Fondation collective Vita a accordé au cours des cinq dernières années dans le régime obligatoire une rémunération de 2,33%, et dans le régime surobligatoire une rémunération de 3,03%. «En comparaison du marché, cette valeur moyenne est attractive. Elle nous permet de fournir une précieuse contribution aux avoirs de vieillesse de nos assurés, ainsi qu'à un avenir financier sans soucis», se félicite Werner Wüthrich.

Avec quelque 21'000 entreprises, la plus grande fondation collective semiautonome

Avec 125'000 assurés actifs et environ 21'000 sociétés, la Fondation collective Vita est la plus grande fondation collective semi-autonome de Suisse. Elle présente un bon rapport entre assurés actifs, rentières et rentiers et gère une fortune à hauteur d'environ CHF 13 milliards.

Communiqué